accueil > Méthodologie > Typologie d'expositions, proposition de médiations
Art contemporain et déficience visuelle
    • IJA
    • IJA
    • Avec le soutien de la DRAC de Midi-Pyrénées
  • Méthodologie
    Typologie d'expositions, proposition de médiations 

    Voici quelques exemples, certains modélisables, transposables à d'autres expositions, d'autres qui restent des témoignages de ce qui nous a servi pour construire des médiations adaptées aux expositions spécifiques. En règle générale, il est judicieux de proposer plusieurs mediums (sonores, tactiles, utilisant tout le corps).

    Pour un espace d'exposition général, ou comment commencer ?

    Plutôt que de commencer directement par une œuvre, préférer présenter la globalité de l'espace d'exposition :

    - Donner des indications spatiales : hauteur de plafond, encombrement de l'espace au sol ou non...          

    - Situer les œuvres les unes par rapport aux autres, donner des indications sur le parcours d'exposition imaginé par l'artiste ou les médiateurs. 
    Exemple : Dessiner un plan de l'espace dans la main de la personne déficiente visuelle ou utiliser le corps en déplacement pour circonscrire un espace.

    - Donner une idée de l'échelle : grandeur des œuvres (en référence au corps humain par exemple, ou à des objets usuels connus).
    Cette description verbale aidera à se représenter l'espace d'exposition, à anticiper le temps de visite, donnera une première impression et relaiera les sensations sonores (espace grand ou confiné par exemple).
    Exemple de médiation

    - Ne choisir que quelques œuvres.
    L'attention et la concentration sont trop sollicitées pour permettre une visite exhaustive.

    Pour une exposition vidéo où le son est un élément majeur

    - Pour les médiateurs : atelier de mise en situation sous bandeau dans les lieux où la vidéo est mise en scène.
    Exemple : pour le travail de Jun Nguyen-Hatsushiba nous avons procédé à une exploration de la place du Capitole de Toulouse sous bandeau, en nous centrant uniquement sur les sons ; nous aurions pu faire la même chose dans une gare, une soirée animée, une église, etc.

    - Pour le public déficient visuel : invention de médiations dans lesquelles le son est travaillé de façon spécifique, via la description sonore par exemple.
    Exemple : description sonore dans l'exposition de Muriel Rodolosse 

    Pour une expo vidéo/photo dans laquelle l'image montre des lieux aux ambiances spécifiques (sonores, visuelles ou autres)

    - Même si la vidéo est sans le son, possibilité de créer l'environnement sonore pour figurer ce que seule l'image révèle.
    Exemple : exposition de Jun Nguyen Hatsushiba

    - Usage de sensations corporelles et sensorielles reproduisant des ambiances : expérimentation sur le corps propre, en y associant le son, voire des odeurs. 
    Exemple : médiation autour des œuvres de Hicham Berrada

    Pour une exposition vidéo où le mouvement est un élément majeur

    - Pour les médiateurs : atelier de mise en situation sous bandeau sur le mouvement afin de sentir la façon dont son propre corps bouge dans l'espace. Lors de notre journée de sensibilisation, nous avons fait un parcours psychomoteur sous bandeau.

    Pour le public déficient visuel :

    - Proposer des ateliers qui sollicitent le corps dans le milieu présent à l'image (milieu aquatique, lieux divers). Ces ateleirs peuvent avoir lieu en amont.
    Exemple de médiation :  (piscine et danse buto)
    - Travail sur l'atmosphère mise en place par le mouvement d'autres personnes autour du spectateur (courir autour de lui, le frôler, etc).

    Pour une exposition d'œuvres en 2D, dessins, peintures

    - Pour les médiateurs : une mise sous bandeau avec écoute de descriptions sonores permet de se rendre compte de l'impact de l'usage de certains mots, de la nécessité de précision, de ce qui est en jeu lors de l'écoute d'une description sonore.

    Pour le public déficient visuel :

    - Atelier de découverte d'objets réels en correspondance avec l'œuvre et susceptibles de mobiliser l'imaginaire

    Exemple de médiation "des racines et des mots" (médiation : "dans toute l'exposition")

    - Atelier de dessin en relief - DER
    Voir pour la technique : Petit guide du dessin en relief

    - Usage de descriptions sonores
    Exemple de médiation autour des œuvres de Muriel Rodolosse

    Pour une installation

    - Relier la circulation à la découverte tactilo-sonore de l'œuvre.

    - Usage d'un plan en relief pour la compréhension de l'espace d'exposition (les ouvertures, les lieux accessibles ou non, etc).

    - Une maquette en 3D qui matérialise à la fois l'installation, son implantation dans le lieu et qui permet de comprendre comment circuler dans l'œuvre.
    Exemple de médiation

    Pour une exposition d'œuvres faisant appel aux 5 sens (type artefact)

    - Atelier d'associations odeurs/toucher ou odeurs/sons (ou autres sens associés) pour faire percevoir l'univers sensitif particulier crée par l'œuvre.

    - Atelier d'associations toucher/mots.

    - Médiations utilisant le corps.

    Exemple de médiation

    Pour une exposition d'œuvres monumentales aux formes connues (type corps humain, forme géométrique, objet usuel)

    - Atelier de mise en relation maquettes/œuvre réelle, en référence à l'œuvre tout entière ou à une partie de l'œuvre dont l'importance sera ainsi soulignée. Éventuellement, éléments de maquette à assembler.

    - Atelier sur la question de l'échelle (rapport de grandeur entre divers objets représentant la même chose).

    - Atelier découverte de la technique utilisée (en amont).

    Plus d'infos : La représentation mentale d'œuvres monumentales
    Exemple de médiation

    Pour une exposition d'œuvres monumentales à formes singulières 

    - Atelier de découverte d'un fac-similé.

    - Atelier sur la question de l'échelle.

    - Atelier découverte de la technique utilisée.

    Plus d'infos : La représentation mentale d'œuvres monumentales
    Exemple de médiation

    Pour une exposition d'œuvres monumentales implantées dans un contexte

    La mise sous bandeau des médiateurs est particulièrement enrichissante, pour sentir l'impact de l'environnement

    - Ateliers de maquettes et de fac-similés.

    - Atelier sur la question de l'échelle.

    - Atelier de déplacement dans le lieu, éventuellement plan de l'environnement avec implantation de l'œuvre.

    - Atelier d'écoute de l'environnement.

    Exemple de médiation

    Pour une exposition d'objets à toucher

    - Pour les médiateurs, atelier de découverte d'objets sous bandeau afin de comprendre la complexité des processus cognitifs en jeu : au fur et à mesure de cette découverte tactile, la pensée formule des hypothèses, recompose et tisse ensemble les parties touchées, croise diverses informations (texture, forme, dureté), formule de nouvelles hypothèses, fait des liens constants avec le patrimoine d'objets connus, peut abandonner l'identification pour ne s'en tenir qu'à la sensorialité et accueillir simplement l'impression née de la texture, du poids, etc.

    Plus d'infos : découverte d'objets en situation de cécité

    - Pour le public déficient visuel : soutien verbal lors de la découverte tactile des objets.

    Pour une exposition d'œuvres trop petites ou trop fragiles pour être abordées par le toucher

    - Atelier de découverte d'un fac-similé, éventuel travail sur la question de l'échelle.

    - Usage du corps : par exemple, dessiner la forme de l'œuvre dans l'air avec la main de la personne déficiente visuelle, ou la dessiner dans sa main. Si l'œuvre a une inclinaison, incliner la main de la personne selon la même pente ou la même orientation.

    - En fonction des œuvres, dessin en relief, description sonore, ou autres (voir les différentes rubriques)